lundi, août 27, 2007

Collagène lance « Le collage écologique »

Les « Super Eco-Collage » sont des oeuvres qui intègrent au plus haut niveau la notion de respect de l'environnement. A cette date, neuf collages dans le monde ont reçu cette certification. Plus concrètement, ces oeuvres Super-Eco doivent mener une politique de pointe en ce qui concerne les économies d'énergie, la diminution des rejets de produits chimiques, en particulier ceux issus de la colle, et la circulation des matières premières, au premier rang desquelles le papier. Elles doivent répondre a des exigences au moins 6 fois supérieures au référentiel indiqué dans la feuille de route « Economies d'énergies » internationale. L'objectif de Collagène est de faire passer 10 % des collages les plus polluants en Super-Eco d'ici 2010.
La certification passe par le calcul du rendement environnemental (valeur de l’oeuvre/charge environnementale) qui rend compte de la valeur manufacturée de l’œuvre tout en incluant les efforts réalisés pour abaisser l'impact sur l'environnement et la consommation de matières premières. Les œuvres Super-Eco doivent avoir un rendement environnemental au moins 10 fois supérieur à sa valeur en 2000. En mars 2006, 3 collages bénéficiaient de cette certification dont le produit phare Ecolage qui a un rendement de lutte contre le réchauffement climatique et un rendement de matières premières respectivement 51 et 81 fois supérieurs aux valeurs de 2000 ! Ces objectifs sont inscrits dans le rapport de responsabilité sociale de Collagène (RSC) qui a été publié le 2 juillet 2007 et qui va donc plus loin que le premier manuel édité par Collagène l’an passé et qui avait abouti à une simple certification « Emission neutral ».
Envoyez vos oeuvres avec un dossier complet pour obtenir votre nouvelle certification.

No translation. It's too difficult!

2 Comments:

Blogger Alain said...

Le collage numérique n'utilise pas de colle, mais il implique une consommation d'électricité: son impact sur l'environnement n'est donc pas neutre. Comment le rapport sur la responsabilité sociale du collage évalue-t-il cet aspect de la question ?

8:33 AM  
Blogger Collagène said...

Cher Alain,le RRSC prend non seulement en compte la consommation électrique nécessaire à la réalisation d'un collage, mais également le mode de production de l'électricité consommée. L'impact sur l'environnement n'est évidemment pas le même s'il s'git d'une production électrique issue d'une centrale nucléaire, d'un barrage fluvial, d'éoliennes, de panneaux solaires, etc. Par ailleurs, il arrive que les collages numériques soient imprimés sur papier ou autre matière. Un critère à prendre en compte également pour calculer le rendement environnemental. Chaque oeuvre collée est donc traitée individuellement et minutieusement examinée.

Collagène

4:10 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home